Crottin, oh joli crottin

Qui n'a pas un jour rêvé de ne plus jamais devoir ramasser les crottins. Et pourtant jour après jour le rituel continue, la brouette se remplit et le tas devient rapidement un monticule, que dis-je, une montagne. Nos meilleurs amis s'appellent, brouette, râteau, pelle. Nous sommes devenus des experts en ramassage de crottins....à quand un concours international de ramassage de crottins? S'inscriront que des champions du monde du maniement de la pelle et du râteau. 

Certains préféreront les crottins frais, certains ceux de deux heures ou de plusieurs jours mais pour beaucoup, le crottin gelé reste un must. Par-contre le ramassage à la frontale vers 20 heures fait l'unanimité : c'est la punition !

Le matériel a aussi toute son importance et chacun à ses préférences. Râteau plastique ou métal, large ou court. Brouette galva, plastique, fixe ou basculante, etc....c'est devenu tellement important que ce matériel devient des cadeaux d'anniversaire qui  nous rendent fou de joie...."youpiiie j'en rêvais depuis des mois, merci, je vous aime!"

Et puis un jour, sous la pluie, dans la boue, sous le vent ou sous un soleil de plomb, debout à coté des trophées empilés dans cette brouette, on se demande si un jour nous serons libéré de cette corvée. Et à cette question, il faut le dire honnêtement, c'est NON. Tant qu'il y aura des chevaux dans nos vies, toujours le crottin nous accompagnera. Et tant pis si on en fait des cauchemars du genre: le crottin (avec des vers dedans)  qui nous poursuit une nuit de pleine lune, une tronçonneuse à la main alors qu'on essaie de fuir à bord de notre brouette et pagayant avec le râteau et la pelle pour aller plus vite.... Bref, le crottin aura notre peau.

Et puis un jour, le dos, les bras et le moral n'en peuvent plus et le médecin est très clair. Il faut stopper ce sport de haut niveau. D'accord, mais on fait comment dorénavant ? Le temps de le dire et deux crottins viennent de tomber. Plotch, plotch (puisqu'il y en a deux).

Ensuite vient la recherche de solution. Google et tous les sites avec les sujets du style "comment vous faites vous pour gérer les crottins? ".  On gère pas les crottins, on les ramasse un point c'est tout. C'est ahurissant de constater qu'on est 145.004.287 a chercher des solutions... Ouf,  je ne suis pas le seul taré!

Jusqu'au jour où une image nous interpelle, une nana souriante en short bien propre et en basket sur son quad ramasse des crottins avec un drôle d'appareil attelé à celui-ci. Elle semble heureuse, on penserait même que c'est le meilleur moment de sa journée. En quelques clics on tombe sur La VIDEO. Et là, plus fascinant qu'un ovni qui  se pose dans la prairie, on voit cette machine qui englouti sans broncher tous ces crottins, les uns après les autres. Et la fille sourit toujours sur son quad. J'en reviens pas, elle sourit et moi je pleure presque chaque fois que je prends mon râteau.

La décision est prise, je ne veux plus pleurer, moi aussi je veux ramasser les crottins en souriant mais pas en short ni en basket. Restons sobre.

La commande est passée, mes petits sousous  passent à la trappe mais tant pis, je suis sûr que c'est ma meilleure idée depuis.......euhh.....depuis toujours.

La machine arrive, je la contemple comme une jolie Ferrari et c'est normal, c'est la même COULEUR.....

Je suis surpris, je souris déjà avant de l'utiliser. C'est déjà à cet instant une grande réussite car même si ça ne marchait pas, au moins j'ai le sourire. 

Me voilà parti sur le quad et l'aspirateur dans le dos. Au loin un crottin se profile, mon cœur s'emballe. La rencontre va se produire dans quelques instants. Je descends du quad, mets le moteur de la bête en route, je me sens fébrile, j'ai la buse de l'aspirateur en main que je rapproche doucement  de la matière fécale et là, "Ze dream come true" et à cet instant précis le crottin disparaît.....sans bruit ! Et puis tout s'enchaîne à une vitesse vertigineuse, les uns après les autres, la cuve (470L) se rempli de crottins ne laissant qu'une trace humide au sol. les crottins vilains deviennent crottins copains!!

Reste le vidage de la cuve qui est une formalité. On bascule la cuve et hop la récolte tombe au sol. Je suis tellement heureux que je fais trois cumulets, une volte et la danse du crottin sauvage. Bon dieu, c'est géant, me voilà l'homme le plus libre du monde.

Alors, je vous le dis, d'accord, ça coûte pas mal de sous mais au final le plus important est de retrouver le sourire. Et vous, avez-vous le sourire de la nana en short et baskets lors du rite du ramassage de crottins?

Pour que ce soit plus concret, je mets quelques photos de l'appareil, de son utilisation et de ses capacités.

Et pour bien réaliser ce qui nous arrive, voici un petit calcul vite fait:

15 à 20 kgs de crottins par cheval par jour. Pour ne pas se tromper, prenons une moyenne de 17 kgs x 365 jours/an. 6,2T de crottin par cheval et à multiplier par le nombre de chevaux. Chez nous ils sont 5. Ce qui fait 31T minimum.

Bio ou pas, c'est essentiel quand on a pas encore la machine.
L'équipement au complet
L'équipement au complet
Odoo • une photo avec une légende
Sur sol en terre
Odoo • une photo avec une légende
Dans les cailloux
Odoo • une photo avec une légende
Il faut laisser un peu d'espace entre la buse et le sable si on ne veut pas vider la carrière de son sable en deux saisons
Odoo • une photo avec une légende
Ca grimpe, même pas peur
Odoo • une photo avec une légende
Ca passe partout même avec un petit quad
Odoo • une photo avec une légende
C'est super pour les fénéants
Odoo • une photo avec une légende
Avant le vidage
Odoo • une photo avec une légende
Le vidage
Odoo • une photo avec une légende
L'intérieur de la cuve : 470L
Odoo • une photo avec une légende
Test de la buse du professionnel du crottin